Vos témoignages de dignité & de solidarité et/ou vos indignations

L’initiative « Témoignages de dignité » se fixe l’objectif de réunir vos points de vue, vos réflexions et témoignages qui contribueront à préciser en de multiples voix notre idée de la dignité.

Chacun détient sa part de transmissions, de sagesse, de savoirs et d’expériences qui inspirent sa conception de la dignité.

C’est en partageant ainsi quelques fragments de vie où s’expriment les valeurs d’humanité, qu’ensemble, dans l’échange, nous comprendrons mieux encore ce qui motive et justifie nos engagements.

Quelle que soit leur forme , de l’écrit poétique à la réflexion philosophique, du récit de vie, à une analyse politique, vos textes seront mis en ligne sur le site.

L’équipe d'Educ'Actions vous remercie déjà de cette contribution.

Des récits de dignité...

Jean-Phi R. nous raconte :

« Je passe mon temps à trouver nos ressemblances, ce que nous avons en commun, préalable qui m’est indispensable pour savourer les différences. Cela m’évite surtout de devoir me farcir la tolérance ou cette espèce de devoir de respect. »

L'indignation de Françoise B...

« Particulièrement sensibilisée par les personnes âgées en maisons de repos, respecter leur dignité c’est éviter les noms de ‘bobonne ou pépé’ et ces habitudes de tutoiement intempestif, c’est répondre aux appels sans dire « Je viendrai dans 1/4h, fais dans ton lange ! », c’est laisser les personnes regarder leur émission sans dire « j’éteins votre TV, vous devez dormir ! », c’est arrêter de mettre les personnes au lit à 16h parce que c’est plus facile Tout cela se passe malheureusement trop souvent !

Respecter la dignité des personnes âgées, c’est aussi ne pas leur servir une infâme bouillie où tous les aliments sont mixés ensemble, avec une couleur brunâtre (beuurk !) et, pire, les faire avaler plus vite en leur… pinçant le nez ! C’est encore ne pas laisser des heures durant les personnes désorientées attachées au fauteuil, parfois aussi par les poignets, pour qu’elles ne dérangent pas ! (Vous ne me croyez pas ? Allez voir !).

C’est réfléchir avant de parler et bannir tous propos humiliants
dont voici une situation vécue : ‘Hospitalisée, j’arrive dans une chambre commune auprès de 3 dames très âgées. A haute voix l’infirmière dit à sa collègue : « Ah, enfin pour une fois, un corps jeune et qui sent bon ! ». Cette infirmière a probablement cru me faire plaisir mais moi j’étais indignée ! »

Guy M. nous dit :

« Une belle initiative ! Il y a quand même beaucoup de mobilisation pour plus de dignité dans la société. Mais ! La dignité ne commencera que quand l’Etat tiendra compte du citoyen de base, de ceux qui n’ont pas assez de revenus et qui subissent quotidiennement l’injustice. Une situation de vie décente augmenterait sûrement le sentiment de dignité des personnes.


Il n’y a pas d’autres solutions sinon les démarches pour la dignité resteront une affaire d’intellectuel. La dignité n’est pas seulement éducative : il ne suffit pas de dire ‘Sois digne et tais-toi !’ Là est le problème de la dignité pour moi.

La misère rend les gens tristes, agressifs, révoltés, etc., souvent jugés pour des comportements indignes qui ne sont en fait que des réactions de souffrance envers la société.

Mais toutes les initiatives éducatives pour une vie meilleure, plus digne sont très positives.»

Et vous ? ...

Partagez vos réflexions via notre adresse pourladignite@hotmail.com